Détails articles

Détails articles

Le trio de compétences à valoriser pour booster votre candidature ?
  • 26 Oct
  • 2021

Le trio de compétences à valoriser pour booster votre candidature ?

Quelles sont les différences entre les soft skills, les hard skills et les mad skills.

Nous pouvons tous être d'accord là-dessus, les compétences sont une section très importante à mettre sur un curriculum vitae, et/ou à mentionner pendant votre entretien d’embauche.

Cependant, il existe différents types de compétences que les recruteurs recherchent chez un candidat. Hard Skills, Soft Skills, Mad Skills… qu'est-ce qui les rend si essentiels et distincts les uns des autres ?

C'est quoi les hard skills ?

Un hard skill est une compétence « technique » ou compétence « dure » en français, c’est à dire les compétences acquises lors du cursus scolaire de la personne lors de son expérience dans le monde professionnel ou encore lors de diverses formations.

On pense souvent que ces compétences sont indispensables pour certains métiers très techniques, où il faut faire preuve de véritables compétences pour mener à bien ses missions. Cela peut-être un ingénieur, un médecin, un avocat ou tout autre métier qui nécessite de maitriser ces compétences dites « techniques ».

En réalité, elles sont l’essence même de toute entreprise. Pensez-vous qu’une entreprise puisse fonctionner sans compétence technique? Chaque métier à ses particularités techniques, sinon il pourrait être exercé par n’importe qui.
Pour reprendre l’exemple précédent, imaginez un comptable à qui il manquerait les compétences techniques essentielles pour effectuer des saisies comptables ou la réalisation des fiches de paie, le résultat serait catastrophique. Pire encore, un chirurgien formé par Google ? Impossible de lui confier votre santé, on est d’accord.

Il est souvent dit que les soft skill, deviennent plus importantes que les compétences techniques, mais à l’usage on se rend très vite compte que l’une ne va pas sans l’autre.
Mais au fait c’est quoi les soft skills ?

Les Soft skills : vos capacités personnelles 

Si vous n’en avez jamais entendu parler, il est temps de vous mettre à la page. En effet, depuis quelques années les softs skills ont pris une part encore plus importante dans les recrutements. Et ce sera d’autant plus le cas dans les années à venir.

Les Soft Skills sont les capacités qui vous définissent spécifiquement. Chaque personne peut posséder des Soft Skills différentes en fonction de ses études, mais aussi de sa personnalité, de ses expériences, de sa culture ou de son évènement la façon dont elle a été élevée.

Certaines Soft Skills sont plus ou moins importantes selon le domaine de travail auquel vous postulez. D'autres sont toujours appréciés, comme le leadership, la créativité ou les capacités de résolution de problèmes. Gardez à l'esprit que vous devriez être en mesure d'expliquer chacune de ces compétences au recruteur lors de l'entretien d'embauche. Par exemple, vous pouvez dire que les nombreux projets de groupe que vous avez réalisés pendant vos études justifient votre fort esprit d'équipe.

L'autonomie, la capacité d'adaptation, la résolution de problèmes complexes, l’esprit critique, la créativité, le management, l’esprit d’é    quipe,l’intelligence émotionnelle, le jugement et la prise de décision,le sens du service,la négociation, la flexibilité, c’est ainsi que se succèdent les 12 les soft skills les plus recherchées par les entreprises dans le rapport « Future of Work » du World Economic Forum.

Hard skills, soft skills… et maintenant, mad skills ! De quoi devenir fou ?.

C’est quoi les mad skills ?

Après les hard skills, après les soft skills, voici les mad skills ! « Mad skills », ça signifie « les compétences de fou » ou «les compétences hors du commun ».

En croisant quelques définitions, il semble que les mad skills soient des compétences originales, hors du commun, acquises et développées via des activités extraprofessionnelles. Donc en dehors de la sphère académique ou professionnelle. Concrètement, ça veut dire que :

  • Nous développons des compétences à travers nos loisirs, nos centres d’intérêt, nos engagements associatifs, nos activités sportives ou créatives, nos voyages, etc. Certes.
  • Ces compétences peuvent être transposables dans l’activité professionnelle.

Ça voudrait dire aussi que l’identification de ces « compétences folles » en recrutement permettrait de mieux détecter ou de valoriser autrement des talents. Voire de redéfinir la notion-même de talent, en laissant plus de place à l’atypique, à l’autodidacte, à la différence, en lisant entre les lignes du CV.

Prenons l’exemple d’un candidat qui aurait un parcours totalement atypique comprenant de nombreuses reconversions professionnelles. Une analyse classique pourrait laisser penser qu’il n’est pas fiable dans son travail ou qu’il n’a pas su gagner la confiance de ses employeurs. Avec l’approche mad skills, on peut pousser l’analyse plus loin et déduire qu’il n’a pas peur des challenges et sait se dépasser. Son profil est donc très intéressant pour des postes créatifs et innovants.
Voici quelques autres exemples d’interprétations possibles : une personne jouant de la musique est une personne qui a de la rigueur, une personne faisant des sports extrêmes n’a pas peur de prendre des risques, une personne qui voyage beaucoup n’a pas peur de l’inconnu et sait s’adapter, une personne qui fait une collection d’éléments improbables est une personne qui s’assume et qui sait se lancer des défis, une personne qui fait du bénévolat sait s’engager pour des causes et à des qualités humaines, etc.

 

Vous l’aurez compris : aujourd’hui, c’est la combinaison des hard, soft et mad skills qui permet aux recruteurs d’évaluer une personne. Pour obtenir un emploi, apprenez à valoriser ces 3 types de compétences : la première rassurera, la seconde prouvera votre capacité à vous intégrer, et la troisième indiquera à l’entreprise que vous êtes capable l’emmener au-delà des sentiers battus.
 

Copyright 2021 Service SI Global Business Group. Tout droit réservé