Avec l’avancée et les innovations des technologies de l’information et de la communication (TIC), nous vivons actuellement une ère de numérisation croissante. Les données ne sont plus traitées et conservées de la même manière qu’elles l’étaient autrefois. Cette tendance à la numérisation intervient dans le monde professionnel mais également à titre privé.

Les données sont devenues plus accessibles et beaucoup plus faciles à manipuler. Cependant, cette accessibilité rend un peu plus vulnérable les propriétaires des données. C’est dans ce contexte que Dhruv Majumdar, gérant d’une entreprise de cybersécurité a affirmé lors d’une conférence en 2018 : « Tout peut être piraté ». Un peu plus loin dans son exposé, il confirme ses propos en affirmant que : « Plus la technologie évolue, plus on devient vulnérable ».

Ainsi, vu la quantité de données à caractère personnel qui sont traitées sans cesse et l’inconscience ou même l’insouciance des particuliers sur les risques liés à la protection de leurs données à caractère personnel ni de leurs droits à cet égard, il devient dès lors opportun de s’intéresser à cette thématique. C’est ainsi qu’est née, la journée européenne de la protection des données.

Cette journée a eu lieu pour la première fois le 28 janvier 2007. Son objectif est de sensibiliser les citoyens sur l'importance de la protection de leurs données personnelles et du respect de leurs libertés et droits fondamentaux, en particulier de leur vie privée. Il est donc important de faire attention aux données relatives à des informations privées/professionnelles que l’on partage et aussi aux règles de sécurité et de confidentialité des différents réseaux sociaux utilisés.

Partout dans le monde, il y a des lois sur la protection des données et surtout celles à caractère personnel ou privé. Au Sénégal, la Loi n° 2008 – 12 sur la Protection des données à caractère personnel institue dans son chapitre une autorité administrative indépendante dénommée « Commission des Données Personnelles » (CDP). Elle est le garant du respect de la vie privée dans le traitement des données personnelles.

Ainsi, vu la sensibilité des informations traitées en matière de ressources humaine, GBG cherche toujours à mettre en place un cadre plus sécurisé concernant le traitement et le stockage des informations de ses collaborateurs. En plus, le cabinet Global Business Group tient également à sensibiliser l’ensemble de ses collaborateurs et toute la communauté sur la protection de leurs données à caractère personnel et le respect de la vie privée d’autrui.

Ceci dit, nous partageons avec vous quelques astuces pour protéger vos données :

  1. Avoir des profils séparés « personnels/privés » et « professionnels ».
  2. Se méfier des liens présents dans les emails.
  3. Utiliser des mots de passe forts.
  4. Changer régulièrement vos mots de passe.
  5. Mettre à jour réguliérement vos systèmes (téléphones et ordinateurs).
  6. Lire les paramètres de confidentialité et de sécurité des réseaux sociaux  et accepter uniquement ce qui est indispensable.
  7. Après chaque mise à jour de l’application, vérifier à nouveau les paramètres de confidentialité et de sécurité.
  8. Ne pas télécharger d’applications sur des boutiques non-officielles
  9. Éviter de transmettre des informations trop personnelles sur les réseaux sociaux dédiées à ses activités.
  10. Attention à ce que vous « likez », « favorisez », « partagez », etc.
  11. Attention à bien vérifier « la proportionnalité » et « la finalité » de l’utilisation de vos données personnelles.
  12. Attention aux informations transmises dans les multiples formulaires d’inscription en ligne, ou questionnaires.
  13. Utilisez les « Navigations privées”.
  14. Sur Facebook, gérez votre liste d’amis de manière à décider qui peut voir vos publications.

 

JMPD